jugesCoupable ou pas coupable, obsédé sexuel ou pas, piège ou pas piège, complot ou pas complot, la lamentable affaire DSK est avant tout une occasion de s'émerveiller devant le fantastique système judiciaire américain... Alors qu'on soit bien d'accord, si effectivement DSK s'est rendu coupable de ce dont il est accusé, c'est mal, c'est grave, et il est tout-à-fait normal qu'il soit jugé comme tout le monde, et, s'il est reconnu coupable, il est normal qu'il soit condamné, et pourquoi pas à une peine d'emprisonnement. D'accord. Mais franchement... selon les versions lues au cours de la journée, il pourrait risquer une peine de prison d'une durée culminant à 25, 35 ou 70 ans ! A titre de comparaison, en 1946, Konstantin Von Neurath, reconnu coupable des 4 chefs d'inculpation de crime contre la paix, conspiration, crime de guerre et crime contre l'humanité, rien que ça, est condamné à 15 ans... et vu la moyenne des peines prononcées à Nuremberg, on peut difficilement soupçonner les juges de Nuremberg d'avoir été un peu souples... alors 70 ans ou même 25 pour DSK... Et le plus formidable c'est le commentaire des journalistes "oui, parce qu'il faut rappeler qu'aux Etats-Unis, les peines se cumulent". Oui. Certes. Et donc, on doit trouver ça normal, du coup ?

ProcesEt puis cette splendeur de l'instruction à charge... les enquêteurs, le procureur ou le juge tomberaient-ils par hasard sur un élément susceptible d'innocenter le présumé coupable qu'ils n'auraient pas l'obligation d'en tenir compte dans leur enquête... aux avocats de la défense de le trouver eux-mêmes, sinon tant pis... Alors OK, pour DSK ce ne serait pas encore trop grave, il a les moyens de se payer une bonne défense, mais pour un justiciable lambda ? Ah bah pour un juticiable lambda, c'est 70 ans direct ou le couloir de la mort, tant pis pour toi, t'avais qu'à avoir assez de sous pour te payer un avocat décent...

Ah, les Etats-Unis, quel pays formidable...